Djinn : Entité invisible

djinn

Le mot djinn vient de l’arabe et signifie « caché ». Les Arabes adoraient les djinns pendant la période préislamique. Ils ne les considéraient pas comme immortels, contrairement aux dieux. Ce terme désignait aussi toutes sortes d’entités surnaturelles dans les différentes religions et cultes de l’ancienne Arabie.

Djinn dans l’islam

Le noble Coran et les Hadith évoquent les djinns à plusieurs reprises. Dans cet article, nous allons expliquer le mystère des djinns. Nous allons connaître la différence entre un djinn et un démon. Nous allons voir quelles interactions ils peuvent avoir avec les humains, quels types ils sont et comment s’en protéger.

Dans sourate Al-Rahman (Le Tout-Miséricordieux), Dieu nous dit :

« 14. Il a créé l’homme d’argile sonnante comme la poterie ; 15. Et il a créé les djinns de la flamme d’un feu sans fumée».

Le saint Coran

Dieu précise que le jnoun a le pouvoir de nous voir sans qu’on ne le voie et qu’il est appelé à croire et connaître comme les hommes le jugement dernier.

Dans le coran, Dieu a parlé du Diable (al-Shaytan) comme étant un djinn rebelle, qui a refusé par orgueil d’obéir à l’ordre de se soumettre à la volonté divine en se prosternant devant Adam.

Cet épisode fût relaté dans diverses sourates où Iblis (Satan) a été cité à chaque fois comme étant l’exception aux anges fidèles à la volonté d’Allah :

« Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam. » Ils se prosternèrent, à l’exception d’Iblis qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent. »

(Verset 11 de la Sourate 7)

« Et lorsque Nous dîmes aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté Iblis qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. »

(Verset 50 de la Sourate 18)

Djinn et danger

Toute personne peut être exposée au danger des Djinns malveillants qui veulent plonger les humains dans la mécréance, la solitude, l’angoisse et la paresse. Certaines choses facilitent leurs interventions dans notre monde :

  • La sorcellerie intérieure et extérieure.
  • Les jeux de communication comme la planche d’Ouija.
  • Les sentiments négatifs comme l’envie, la jalousie, le mauvais œil.
  • Le djinn amoureux qui persiste durant de longues périodes.
  • Quand on égorge un animal sans citer le nom de Dieu.
  • Commettre de grands péchés et ne pas implorer le pardon de Dieu.
  • La passivité, la mécréance, les idées négatives, l’énergie négative, les chocs et l’état de fragilité émotionnelle.

Types et catégories

Le prophète Salla Allahu Alayhi Wassalam nous indique dans un hadith qu’il y a trois catégories de Djinns : ceux qui volent avec des ailes, ceux qui ressemblent aux reptiles et ceux qui sont comme les humains.

Le coran évoque d’autres types de djinn (Mareed, Ifrit ou Al Quarine). Nous apprenons aussi que le Quarine est une sorte de démon qui existe en chacun de nous. Il souffle des pensées négatives et de péchés quand notre foi baisse.

Il pousse l’homme à commettre les interdits et se réjouit quand il tombe dans son piège. N’oublions pas ce que Dieu nous a dit :

« Le Diable vous fait craindre l’indigence et vous recommande des actions honteuses ; tandis qu’Allah vous promet pardon et faveur venant de Lui. La grâce d’Allah est immense et Il est Omniscient ».

(Sourate 2/verset 269)

Il nous rassure aussi :

« Et si jamais le Diable t’incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car il entend, et sait tout. Ceux qui pratiquent la piété lorsqu’une suggestion du Diable les touche se rappellent [du châtiment d’Allah] : et les voilà devenus clairvoyants »

(Sourate 7/verset 200)

Djinn : Apparence, forme et demeure

Commençons par le commencement et parlons d’abord de leurs compositions. En se basant sur le Coran et les Hadiths, le djin, en tant qu’être, a été créé de feu :

« Et Il a créé les djinns de la flamme d’un feu sans fumée ».

(Sourate 55 verset 15)

On peut aussi citer les paroles du prophète S.A.W., rapportée par Muslim et Ahmad :

« Les anges sont créés de lumière, les djinns d’un feu sans fumée et Adam comme on vous l’a décrit».

Vous pouvez voire ce documentaire consacré a ce sujet.

Constitution de leurs corps

La constitution des Djinns est complètement différente de la nôtre, qui est d’argile. Cependant, en s’appuyant sur ce verset :

«et quant au djinn, Nous l’avions créé auparavant d’un feu d’une chaleur ardente»

(Sourate 15 verset 27)

Nous constatons que les djinns ont été créés bien avant les hommes, en occurrence Adam.

Certains savants ont débattu quant à la flemme en elle-même.
D’après Ibn Abbas, le mot « sans fumée » aurait comme signification « de l’extrémité de la flamme ». D’autres pensent que la signification de « sans fumée » est par rapport à la pureté du meilleur des feux.

Allure et forme

Pour ce qui est de leurs allure, nous pouvons dire qu’ils ont la capacité d’avoir plusieurs formes. D’après Ibn Taymiya, ils peuvent se manifester sous une forme humaine ou animale.

Un djinn qui prend une forme terrestre (humaine ou animale) obéit aux règles physiques de notre monde. On peut donc le voir, le toucher, ou même le tuer avec un objet tranchant.

Cette vulnérabilité fait que les jinn évitent de prendre une forme humaine ou animale. La plupart du temps, ils profitent de leur invisibilité pour faire peur aux gens.
Il faut noter que les djinns ne peuvent pas prendre l’apparence du prophète (S.A.W), quelle que soit leur forme. Un Hadith rapporté par Boukhâri, Mouslim et Abou Daoûd le dit :

« Celui qui m’a vu en rêve, c’est comme s’il m’avait vu en état d’éveil. Satan ne peut prendre mon apparence ».

Conclusion

Un djinn est donc une créature qui a une complexité et une diversité, comme les humains. Ils font partie du monde invisible, mais ils ont aussi une réalité et une influence. Ils sont à la fois des mystères et des réalités, et suscitent de nombreuses questions et recherches. Ils sont aussi l’objet de respect et de crainte, de curiosité et de prudence, de fascination et de répulsion. Ils sont à la fois des créatures à craindre et à aimer, selon leur proximité avec Dieu.

Auteur/autrice : Fatima Cherak

« Anthropologie de "l’exorcisme" en islam : représentations et pratiques de la roqya en France » Université de Provence, décembre 2007, 2 vol : 367 p., Annexes 205.p, 1 DVD, sous la direction d’Hélène Claudot-Hawad Paru dans Bulletin Amades, 73 | 2008

error: Content is protected !!
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ? Contactez-nous !
Bonjour, comment pouvons nous vous aider ?