Main de fatma: Khamsa

La main de Fatma est un symbole qui est utilisé en tant que talisman et amulette pour la protection contre le mauvais œil. Elle est également appelée la main de Khamsa ou main de Fatima. Elle est la plupart du temps utilisée en Afrique du Nord et elle est liée à la déesse Tanit. Cette dernière est une divinité punique et berbère. En langue arabe et en hébreux, le mot « khamsa » signifie « cinq ». Il faut savoir que l’islam considère les talismans comme objet d’associationnisme.

La main de Fatma, à quoi ressemble-t-elle ?

La forme de base de la main de Fatma est une main dotée d’un œil au centre. Cependant l’œil n’a pas de signification symbolique.

La tafust est représentée différemment dans le monde. Son apparence a subit des évolutions au fil du temps selon ses origines. Cette évolution permet à la main de Fatma de s’adapter aux différentes cultures et aux peuples. Il existe toutefois des caractéristiques universelles qui sont les suivantes :

  • La main a cinq doigts qui pointent soit vers le haut, soit vers le bas.
  • Très souvent, les doigts ne sont pas distants et sont serrés entre eux.
  • Il y a toujours un œil au niveau de la paume de la main.

L’illustration la plus courante de la khamsa est un symbole symétrique au niveau duquel la taille et la forme de l’auriculaire et du pouce sont les mêmes. L’illustration avec une différence entre le pouce et l’auriculaire est peu courante.

Dans certaines cultures, il n’y a aucune modification apportée à l’illustration de cette main car ce sont des cultures qui tiennent à en conserver l’aspect originel. Cependant dans la plupart des cultures, des détails ainsi que des améliorations de style sont ajoutés à la tafust. On retrouve ces améliorations artistiques au niveau de la paume de la main avec des dessins qui servent d’ornement autour de l’œil. Il y a aussi des innovations de style au niveau des cloisons des doigts.

Origines

La main de Fatma existe depuis des millénaires et ses origines exactes sont très difficiles à déterminer. L’utilisation la plus ancienne de la tafust remonte à la civilisation sémitique juive avec les peuples de Phénicie au sein de la zone Nord de l’Afrique. L’établissement de la Phénicie a été fait vers les années 1500 avant J.C. Il est également très probable que le symbole de la Khamsa ait été utilisé bien avant cette date dans la région. D’après les archives, la main de Fatma était utilisée par les phéniciens en tant que symbole de vénération à la déesse Tanit. Cette divinité était la patronne de Carthage et était la protectrice de cette capitale. Celle-ci était ainsi protégée contre tout mal.  

Le symbole de la main de Fatma

D’après ses origines, on voit que la main de Fatma n’est pas seulement présente dans les croyances et traditions berbères. On la retrouve ainsi également dans la culture carthaginoise et dans la religion punique dans lesquelles elle était liée à la divinité Tanit.

main de fatma khamsa

Pour les croyants juifs, la Khamsa est associée aux cinq livres de la thora. Pour les musulmans, cette main représente les cinq piliers de l’islam ou les cinq du manteau qui sont : le prophète, Fatima sa fille, Ali l’époux de Fatima et leurs fils jumeaux Hassan et Hussein.

Le symbole de cette main a subi des évolutions dans le temps avec les fouilles archéologiques qui stipulent qu’elle est plus ancienne que les deux religions. Ceci est prouvé par le fait que la main de Fatma était utilisée par les religions puniques bien avant l’époque J.C.

Pour les monothéistes, la tafust est une superstition car il n’y a qu’une seule protection, c’est celle venant de Dieu. La main est ainsi perçue comme un totem d’idolâtrie.

La main de Fatma dans les religions

Main de Myriam dans la religion juive

L’une des plus anciennes utilisations de la main de Myriam est liée aux enseignements juifs. En hébreux Khamsa signifie cinq et il est utilisé dans deux cas de figure dans la religion juive : la référence aux cinq premiers livres de la thora et les enseignements juifs demandant à se servir des cinq sens dans l’adoration de Dieu.

La main de Myriam dans la religion juive fait aussi allusion à la sœur du prophète juif Moise qui s’appelait Myriam.

Main de Marie dans la religion chrétienne

Les cinq livres de la thora auxquels est rattachée la main de Myriam dans la religion juive constituent l’ancien testament de la bible. Dans la religion chrétienne, Marie la mère de Jésus est considérée comme une femme supérieure aux autres. Elle est perçue comme une illustration parfaite de la puissance et du pouvoir du Dieu. Ici la main de Myriam est appelée la main de marie et elle est un rappel pour les chrétiens.

La main de fatma dans la religion islamique

Il faut savoir que dans l’islam et pour les musulmans seul Dieu (Allah) protège ses serviteurs. D’où l’utilisation d’un talisman comme la khamsa est considérée comme un acte d’associationnisme. Croire qu’un objet nous apporte une protection est contraire aux principes mêmes du monothéisme. La plupart accrochent ou peignent sur la façade de leurs maisons la tafust comme tradition.

Protection contre le mauvais oeil

Dans plusieurs cultures, la main de fatma est considérée comme un talisman ayant un pouvoir de protection. Placé sur une porte ou dans un collier, cet objet est utilisé pour se prémunir du mauvais oeil. C’est pour cela que le symbole de main est parfois agrémenté d’un oeil. Nombreux pensent aussi qu’en décoration dans une maison, cet objet attire le bien et la fortune. Elle est censée protéger aussi contre les mauvaises ondes, la malchance et la jalousie.

Pour plus d’information sur la main de fatma et sur les protections contre le mauvais oeil, contactez-nous. Et n’oublier pas que la meilleure des protections c’est votre foi en Dieu tout puissant.

références et sources

Mohand Akli Haddadou: Dictionnaire des racines berbères communes .

La khama et ce qu’elle represente, learnreligions.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *