Paralysie du sommeil

paralysie du sommeil

Le sommeil est une fonction vitale de l’organisme qui permet de recharger les batteries et de restaurer l’énergie nécessaire à la journée suivante. Pourtant, pour de nombreuses personnes, le sommeil est une source de problèmes, notamment en raison de la paralysie du sommeil. Dans cet article, nous allons explorer ce phénomène, comprendre ses causes et examiner les moyens de le traiter.

La paralysie du sommeil, qu’est ce que c’est ?

Commençons par définir la paralysie du sommeil. C’est un état dans lequel une personne est consciente, mais incapable de bouger ou de parler. Cela se produit généralement lorsqu’une personne se réveille en pleine nuit ou au petit matin, mais qu’elle reste coincée entre le sommeil et l’état de veille. Bien que cela puisse être effrayant, il n’y a généralement pas de danger pour la santé.

La paralysie du sommeil est souvent associée à des hallucinations, qui peuvent être visuelles, auditives ou tactiles. Certaines personnes voient des formes ou des couleurs, tandis que d’autres entendent des voix ou des bruits. Ces hallucinations peuvent être très réalistes et effrayantes, et peuvent provoquer une anxiété ou une peur intense.

Paralysie du sommeil symptômes

La paralysie du sommeil est une condition dans laquelle une personne est temporairement incapable de bouger ou de parler pendant qu’elle est éveillée ou en train de s’endormir ou de se réveiller. Les symptômes de la paralysie du sommeil peuvent varier d’une personne à l’autre, mais ils peuvent inclure les éléments suivants :

  1. Incapacité de bouger : La personne est consciente de son environnement, mais elle ne peut pas bouger les membres de son corps.
  2. Incapacité de parler : La personne est également incapable de parler ou de crier, même si elle est capable de respirer.
  3. Sensation de pression ou de poids : La personne peut ressentir une sensation de pression ou de poids sur sa poitrine ou son corps, ce qui peut lui donner l’impression qu’elle est écrasée.
  4. Hallucinations : Qui est souvent associée à des hallucinations, qui peuvent être visuelles, auditives ou tactiles. Ces hallucinations peuvent être très réalistes et effrayantes.
  5. Peur : En raison des hallucinations et de la sensation d’être incapable de bouger, les personnes atteintes peuvent éprouver de la peur ou de l’anxiété.
  6. Sensation de suffocation : Certaines personnes peuvent ressentir une sensation de suffocation en raison de la difficulté à respirer.
  7. Durée variable : La paralysie du sommeil peut durer de quelques secondes à quelques minutes, et dans certains cas, elle peut durer plus longtemps.

Il est important de noter que ces symptômes ne sont pas nécessairement tous présents chez toutes les personnes atteintes. Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre, et même chez la même personne, les symptômes peuvent être différents à chaque épisode.

Paralysie du sommeil cause

Les causes de la paralysie du sommeil ne sont pas entièrement comprises, mais on pense qu’elle est liée à un dysfonctionnement du cycle du sommeil. Pendant le sommeil, le corps passe par plusieurs étapes, dont le sommeil paradoxal (REM). Pendant cette phase, le corps est généralement paralysé pour empêcher la personne de se blesser en bougeant pendant le sommeil. Cependant, chez les personnes atteintes, cette paralysie se produit alors qu’elles sont réveillées, créant ainsi une sensation de panique et d’incapacité à bouger.

Deux causes occulte peuvent être responsable de ce trouble comme le mauvais oeil ou la sorcellerie.

Il existe également des facteurs de risque associés à la paralysie du sommeil, notamment le manque de sommeil, les troubles du sommeil tels que l’apnée du sommeil, le stress, l’anxiété et la dépression. Les personnes atteintes de narcolepsie, un trouble du sommeil caractérisé par des épisodes de somnolence diurne excessive, ont également plus de risques de souffrir de cette paralysie.

Comment traiter la paralysie du sommeil

La paralysie du sommeil peut être très effrayante, mais il existe des moyens de la traiter. Les changements de style de vie peuvent aider à réduire les risques, tels que l’augmentation du temps de sommeil et la réduction du stress. Des médicaments tels que les antidépresseurs peuvent également être utilisés pour traiter la paralysie du sommeil, mais leur efficacité n’est pas toujours garantie.

Il existe également des techniques de gestion du stress qui peuvent aider à réduire la fréquence et l’intensité de la paralysie du sommeil. Par exemple, la méditation, la respiration profonde et la relaxation musculaire peuvent aider à calmer l’esprit et à réduire les niveaux de stress.

Techniques de pleine conscience

Les techniques de pleine conscience, telles que la concentration sur le moment présent et l’acceptation de soi sont également utiles pour réduire l’anxiété et le stress.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est une autre option de traitement. Cette thérapie consiste à identifier les pensées négatives et les comportements qui contribuent à l’anxiété et à la peur, et à les remplacer par des pensées et des comportements plus positifs. La TCC peut aider à réduire l’anxiété et à améliorer le sommeil, ce qui peut réduire la fréquence de la paralysie.

Il est important de noter que la paralysie du sommeil n’est pas dangereuse en soi, mais elle peut être très perturbante et causer de l’anxiété. Les techniques de gestion du stress et les changements de style de vie peuvent aider à réduire la fréquence de la paralysie du sommeil, mais si elle persiste, il est recommandé de consulter un médecin.

Conclusion

En résumé, la paralysie du sommeil est un phénomène dans lequel une personne est consciente mais incapable de bouger ou de parler. Elle est souvent associée à des hallucinations et peut être très effrayante. Bien que les causes exactes ne soient pas connues, elle est généralement liée à un dysfonctionnement du cycle du sommeil. Des changements de style de vie, des médicaments, des techniques de gestion du stress et la thérapie cognitivo-comportementale peuvent aider à traiter la paralysie du sommeil. Si elle persiste, il est important de consulter un médecin pour obtenir un traitement approprié.

Auteur/autrice : Fatima Cherak

« Anthropologie de "l’exorcisme" en islam : représentations et pratiques de la roqya en France » Université de Provence, décembre 2007, 2 vol : 367 p., Annexes 205.p, 1 DVD, sous la direction d’Hélène Claudot-Hawad Paru dans Bulletin Amades, 73 | 2008

error: Content is protected !!
Ouvrir chat
1
Besoin d'aide ? Contactez-nous !
Bonjour, comment pouvons nous vous aider ?